NOS ARTICLES
NOS RESEAUX

Des multinationales qui passent au zéro déchet ?

February 10, 2019

Si dans les années 50, la bouteille de Coca-Cola en verre était consignée afin d'être récupérée, lavée et remplie à nouveau, les années 60 signent l'arrêt de la consigne et du zéro déchet avec la venue des bouteilles en plastique. Aujourd'hui, alors que le 7ème continent de plus de 8 millions de tonnes de déchets plastiques a vu le jour, une prise de conscience se fait sentir et cela désormais même chez les multinationales qui font revenir le système de la consigne dans nos modes de consommation.

 

 

 

C'est le cas de Procter & Gamble (Dash, Ariel, Gillette, Pampers), Nestlé (Nestea, Nesquick, Ricoré), Carrefour, Unilever (Axe, Dove, Omo, Skip, Persil) ou encore Danone et Coca-Cola qui se sont associées à TerraCycle pour créer des emballages "durables, nettoyables et réutilisables" affirme cette dernière.

 

Les produits vendus seront des produits de grande distribution, des pâtes, du shampoing, des gâteaux ou encore des produits de beauté qui seront livrés dans une boîte qui servira en réalité de boîte de tri. Une fois vides, tous les emballages récoltés dans cette boîte seront récupérés, lavés et remplis à nouveau avant d'être réexpédiés chez le client.

 

 

 

 

 

 

Une étude rassure à propos du coût environnemental du transport et des allers-retours entre le client et les usines en affirmant qu'à partir de cinq réemplois, l'emballage a un impact carbone inférieur à ceux des objets à usage unique livrés par l'e-commerce classique.

 

Espérons qu'il ne s'agisse pas simplement d'une simple opération de commmunication, d'un "greenwashing" qui ne vise pas la mise en place d'une démarche globale pouvant réellement répondre aux enjeux de notre XXIème siècle. 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

Retrouvez-nous sur ethicakedgebs@gmail.com ou sur nos réseaux sociaux

  • Ethicakedgebs
  • YouTube - Black Circle
  • Facebook Basic Black