NOS ARTICLES
NOS RESEAUX

Surpêche : Disparition de 90% des prédateurs aquatiques en 60 ans

December 21, 2017

Le poisson est la première source de protéine pour 1,5 millards de personnes autour du globe. Cependant, en l’espace de 60 ans, 90% des grands prédateurs aquatiques ont disparu. Une catastrophe pour le climat dont ont peut toujours inverser la tendance. 

 

 

 

La surpêche et ses conséquences sur le climat.

 

La pollution des océans et la pêche intensive à mené à la disparition de 90% des grands prédateurs. Ainsi, la quantité de petits poissons explose. Or, ces derniers se nourrissent principalement de plancton, importance source d’oxygène de nos océans. Leur disparition nuit à la quantité d’oxygène dans l’air. Selon GreenPeace, 40% de la surface mondiale des océans devraient être soustraite à toute activité. Seuls 0,6% le sont acutellement.

 

 

L’aquaculture: fausse bonne idée.

 

Certaines alternatives à la surpêches sont à nuancer. En effet, l’aquaculture nécessite d’autres poissons morts pour nourrir les poissons d’élevage. De plus, les conditions de détention sont souvent déplorables. Souvent, les poissons sont traités aux antibiotiques et aux pesticides qui contaminent les eaux. Il existe cependant des producteurs qui développent une pisciculture «durable» répondant au cahier des charges de la filière Bio.

 

Comment améliorer son impact consommateur?

 

En tant que consommateur, nous avons le pouvoir de changer la donne. En effet, il est préférable de privilégier certaines espèces ou pays d’origine. La certification MSC permet d’identifier les produits issus de la pêche durable. Ce lexique en dit plus :

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

Retrouvez-nous sur ethicakedgebs@gmail.com ou sur nos réseaux sociaux

  • Ethicakedgebs
  • YouTube - Black Circle
  • Facebook Basic Black